Directskills – Optimisation de la gestion du travail temporaire

signature-contrats-d interim
DSK logo cc
« Le service Universign de Cryptolog nous a démontré sa totale fiabilité et sa facilité de mise en œuvre »
François Chauvin, Directeur Général de Directskills

Présentation du cas Directskills

Activité :

  • Conseil en achat d’intérim
  • Editeur du logiciel de gestion de l’intérim BAPS-Intérim

Challenges :

  • Permettre à l’entreprise de dématérialiser la gestion administrative du travail temporaire
  • Répondre aux obligations légales du recours au travail temporaire

Application :

  • Signature des contrats de mise à disposition

Solution :

  • Intégration de l’API de signature Universign

Bénéfices :

  • Des contrats signés en moins de 48 heures
  • Mise en conformité avec la législation
  • Suppression de la lourdeur du papier

Directskills dématérialise la signature des contrats d’intérim

Directskills est aujourd’hui, un acteur incontournable pour toutes les entreprises ayant des budgets d’un à plusieurs millions d’achats d’intérim et souhaitant optimiser et fiabiliser la gestion de ce processus.

Depuis plus de 10 ans, ce spécialiste de l’intérim intervient en tant qu’acteur indépendant des fournisseurs de travail temporaire, auprès des entreprises de référence dans les secteurs de la banque, du BTP, de l’industrie, de la logistique, du transport et des services. Ses activités sont entièrement dédiées à la rationalisation du travail temporaire :

  • Conseil en achat d’Intérim (audit, optimisation des conditions commerciales, formation)
  • Optimisation de la gestion administrative du recours au travail temporaire au travers de service s’appuyant sur la solution BAPS-Intérim.

Avec BAPS-Intérim, les clients de Directskills peuvent reprendre le contrôle de leurs données, minimiser les risques juridiques, diminuer les risques d’erreurs de facturations et mettre sous contrôle le processus de recours à l’intérim tout en diminuant la charge administrative interne. BAPS-Intérim gère la relation entre les grands donneurs d’ordre qui ont recours au travail temporaire et les agences d’intérim qui emploient les intérimaires

Les entreprises utilisant cette solution mettent sous contrôle leurs fournisseurs de travail temporaire et peuvent contractualiser directement auprès d’elles en quelques minutes au moyen du « contrat de mise à disposition ». BAPS-Intérim n'est pas une simple plateforme de dématérialisation, comme la plupart des solutions rencontrées sur ce marché, mais un véritable outil permettant de couvrir tout le cycle de gestion du personnel intérimaire, depuis la demande de travail temporaire par le client utilisateur jusqu’au contrôle de la facturation de la prestation au regard des conditions commerciales négociées entre le client et le fournisseur d’intérim.

A la fin, les documents contractuels sont dématérialisés, mais en plus, et surtout, ils sont totalement fiabilisés. En 2013, BAPS c’est 750 000 contrats de travail temporaire pour un montant d’environ un milliard d’euros, plus de 37 000 utilisateurs, 250 réseaux de travail temporaire, 4 724 sociétés, 13 427 établissements soit 90 % des agences de travail temporaire.

Une reprise de l’existant


BAPS BIEn 2011, Directskills fait appel à Cryptolog pour apporter une brique de signature électronique au sein de l’environnement BAPS. « Notre précédent prestataire de signature électronique ne nous avait pas donné satisfaction, témoigne François Chauvin, Directeur Général de Directskills, nous recherchions un partenaire fiable, réactif au niveau du support, et capable de nous affranchir durablement de toute complexité potentiellement induite par l’usage de la signature électronique. La qualité technique des réponses fournies et les certifications de Cryptolog ont su faire la différence ».

L’un des défis consistait notamment à s’interfacer avec l’existant puisque les utilisateurs de la solution BAPS utilisaient une grande variété de certificats électroniques logiciels ou matériels en provenance d’un grand nombre d’autorités de certification française.

BAPS étant un outil SaaS, le choix s’est rapidement porté vers la solution SaaS Universign qui permet d’ajouter un module de signature au sein de n’importe quel environnement Web à l’aide d’un Web Service simple et documenté. Universign exploite notamment la bibliothèque CUTE de Cryptolog entièrement compatible avec tous les certificats et dispositifs de création de signatures du marché.

« Quelques jours de développement ont suffi pour prendre en main la solution et l’intégrer à notre architecture. Nous n’avons eu aucune surprise quant à la gestion des certificats qui ont tous été correctement reconnus », se souvient François Chauvin.

Depuis cette intégration, les utilisateurs clients peuvent initier des demandes de travail temporaire, recevoir des candidatures des agences et signer électroniquement les contrats de mise à disposition directement au sein de l’interface de BAPS-intérim en respectant le délai légal de 48h. Les contrats sont ensuite signés par les établissements de travail temporaire.

Près d’un million de signatures électroniques au compteur


Aujourd’hui, mi 2014, le projet comptabilise près d’un million de signatures électroniques et s’avère être un réel succès. « Universign nous a démontré sa totale fiabilité. La signature électronique est une fonctionnalité essentielle de notre outil. Elle permet à nos clients de signer les contrats en moins de 48 heures ce qui est un délai légal règlementaire à ne pas dépasser. Cette garantie est sans équivalent sur le marché. La montée en charge du module signature électronique est très rapide. D’ici un an, 80 % de nos clients auront mis en place ce module », déclare François Chauvin.

« Nous sommes très heureux d'accompagner le succès de l'offre de gestion du travail temporaire de Directskills. Cette collaboration fructueuse a permis de faire progresser nos solutions et de démontrer leur robustesse », résume Julien Stern, CEO et co-fondateur de Cryptolog.

Témoignage

« Nous cherchions un partenaire solide, compétent, capable de nous accompagner pour tout ce qui concerne la signature électronique et ses évolutions technologiques et règlementaires. Avec Cryptolog, nous l’avons trouvé. » François Chauvin, Directeur Général de Directskills